Conclusion

Comme on l’avait vu précédemment le portrait robot est l’outil le moins fiable utilisé par la police scientifique. Néanmoins cet outil reste indispensable si on n’a aucune photo du suspect ou du criminel en question.

La qualité du portrait robot s’est améliorée au fil du temps. En effet, les nouveaux logiciels sont plus fiables que les croquis ou dessins réalisé auparavant. De plus, ils ont des outils qui permettent d’affiner le visage supposé obtenu. Le portrait peut être aussi amélioré par de nouvelles méthodes d’interrogatoire qui vise à augmenter la fiabilité des descriptions. Afin d’atteindre ce but, les policiers font de plus en plus appelle à des hypnotiseurs pour faire surgir les détails du visage vu par le témoin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site